Paroles de Chinois – Le 28 mars 2017

2e jour de manifestation.

Le ciel est clair, le 19 arrondissement toujours routinier.

Aujourd’hui, ce sont des femmes qui sont en poste devant le commissariat du 19e arrondissement. Elles se font accoster par des collégiennes enjouées, que les hommes repoussent d’un ton sec. Le « Fuck la police » des petites demoiselles  est dit sur un ton plaisantin qu’on ne pardonne qu’à un enfant.

35 personnes seraient en garde à vue au commissariat du 19e arrondissement, et une 2e manifestation se prépare ce soir au même endroit.

Les femmes qui me répondent ont un autre point de vue que celui des hommes. Elles disent que tout de même, on ne peut pas exclure le problème du racisme. C’est quand même bien pratique de s’en prendre à des gens qui restent discrets. Elles fulminent, tout de même. Reconnaissent volontiers que je suis un métis eurasien, elles me saluent de manière égale avant de partir manger.

L’homme que la presse interviewe peine en français, mais lui aussi finit par dire qu’on peut sentir une discrimination.

Je confonds un photographe avec un journaliste, et j’espère que mes photos ne seront pas mal utilisées.